STANDARD du DU PETIT LÉVRIER ITALIEN

 

DÉFINITION D'UN STANDARD DE RACE : Le standard d'une race est la description physique détaillée de ce que devrait être le chien  parfait pour chaque race. Une bonne description devrait permettre à une personne qui n'a pas  l'animal sous les yeux de se faire une idée précise de son physique. UTILITÉ : Un standard sert en exposition canine. Des juges apprécient les caractéristiques physiques des  animaux présentés en fonction du standard. Plus l'animal est proche du standard, mieux il sera  classé. Les standards sont aussi utiles aux éleveurs qui doivent s'assurer de ne pas reproduire  des animaux ayant des particularités considérées comme un défaut pour la race. Ainsi les  animaux élevés devraient être le plus proche possible du standard. Il leur indique en quelque  sorte, une ligne à suivre. RÉDACTION : Les standards sont rédigés par les associations spécialisées de race, en commun accord avec les juges et la Société Centrale Canine. Ces standards ne sont pas figés car les races évoluent  constamment. Ils peuvent être révisés lorsque que l'on remarque une évolution significative  dans un grand nombre de sujets de la race, ou lorsqu'une modification technique intervient dans l'histoire de la race (par exemple, la coupe des oreilles désormais interdite ce qui modifie  singulièrement l'apparence des animaux). Source SCC via site Chiens-Online
11.09.2012 / FR -Standard-FCI N° 200  PETIT LÉVRIER ITALIEN - LEVRETTE D’ITALIE (Piccolo Levriero Italiano) TRADUCTION : Dr. J.-M. Paschoud en collaboration avec le Dr. A. Roncarati. Mise à jour : Valérie Degeeter /  Version originale (EN). ORIGINE : Italie.  DATE DE PUBLICATION DU STANDARD OFFICIEL EN VIGUEUR : 13.10.2010. UTILISATION : Chien de course. CLASSIFICATION FCI : Groupe 10  Lévriers. Section 3 Lévriers à poil court. Sans épreuve de travail.  BREF APERÇU HISTORIQUE : Le petit lévrier italien descend des lévriers de chasse à vue de petite taille qui  existaient déjà en Egypte ancienne à la cour des Pharaons.  En passant par la Laconie (Grèce), où de  nombreuses représentations sur des vases et des cratères en témoignent, la race est arrivée en Italie dès le  Vème siècle avant Jésus-Christ.  Son plus grand développement se situe à l’époque de la Renaissance à la  cour des nobles.  Il n’est pas rare de trouver le Petit Lévrier d’Italie représenté sur les tableaux des plus  grands maîtres italiens et étrangers.  ASPECT GÉNÉRAL : D’aspect mince, son tronc s’inscrit dans le carré. Bien que petit, il dispose de tous les  caractéristiques d’un lévrier en miniature ; le prototype de raffinement et d’élégance.  On peut le qualifier  de modèle de grâce et de distinction.    PROPORTIONS IMPORTANTES : Sa longueur est égale à ou à peine inférieure à la hauteur au garrot.  La  longueur du crâne est égale à la moitié de la longueur de la tête.  La longueur de la tête peut atteindre les  40% de la hauteur au garrot.  COMPORTEMENT/CARACTÈRE : Vif, affectueux, docile. TÊTE : De forme allongée et étroite.  RÉGION CRÂNIENNE Crâne : Plat avec les axes supérieurs du crâne et du chanfrein parallèles.  La longueur du crâne est égale à  la moitié de la longueur de la tête, dont les côtés sont légèrement arrondis. Région sous-orbitaire bien  ciselée. Les muscles de la tête ne peuvent pas être marqués du tout. Des arcades sourcilières bien marquées.  Occiput pas proéminent. Sillon  médian légèrement marqué.  Stop : Dépression naso-frontale très peu marquée.  RÉGION FACIALE Truffe : De couleur sombre, de préférence noire avec des narines bien ouvertes.  Museau :  Allant en s’amenuisant.  Lèvres : Fines et bien appliquées sur la mâchoire, avec le bord des lèvres d’une pigmentation bien foncée.  Mâchoires/dents : Mâchoire allongée, avec des incisives bien alignées en couronne, robuste par rapport à la  taille du chien. Dents saines et en nombre complet, elles sont plantées à l’équerre dans les mâchoires ;  articulé en ciseaux.   Joues : Sèches. Yeux : Grands, de forme ronde, et expressifs, en position subfrontale, avec un globe oculaire ni enfoncé ni  saillant. Iris de couleur sombre.  Bords des paupières pigmentés.   Oreilles : Attachée bien haut, petite, avec un cartilage fin.  Elle est pliée sur elle-même et portée en arrière  sur la nuque et sur la partie supérieure du cou. Quand le chien est en éveil, la base de l’oreille se dresse et  la partie distale se tend latéralement à l’horizontale, position appelée communément «  en auvent ».    COU La nuque est légèrement arquée et cassée à sa base vers le garrot. La ligne de la gorge est légèrement  convexe. La longueur du cou est égale à celle de la tête. En forme de cône tronqué, bien musclé. La peau  est sèche et sans fanon.  CORPS Sa longueur est égale à ou à peine inférieure à la hauteur au garrot.   Ligne du dessus : Profil rectiligne avec une région dorsolombaire légèrement arquée.  La courbure lombaire  se prolonge harmonieusement dans la ligne de la croupe.  Garrot :   Assez prononcé avec les pointes du garrot étroits.   Dos : Droit, bien musclé.  Croupe : Très avalée, large et musclée.  Poitrine : Étroite, solide mais élégamment formée avec des côtes légèrement marqués. Profonde,  descendant jusqu’aux coudes. Ligne du dessous et ventre: L'arc sternal assez court est accentué et raccordé  sans brusquerie au ventre.  QUEUE Attachée bas, fine même à sa racine, elle s’effile progressivement jusqu'à sa pointe.  Elle est portée basse et  droite en sa première moitié pour ensuite se recourber. Étendue, elle doit atteindre la pointe des jarrets.  Elle est couverte de poil ras.  MEMBRES ANTÉRIEURS Vue d’ensemble : Dans l’ensemble : des aplombs droits et verticaux avec une musculature sèche.   Epaule :   Peu oblique avec des muscles longs, bien développés, distincts et saillants.   Bras : Avec un angle scapulo-huméral très ouvert et d’une direction parallèle au plan médian du corps. Le  bras est un peu plus long que l’omoplate.   Coude : Ni sortis ni rentrés.  Avant-bras : Droit. D’ossature raffinée, plate et sèche ; avant-bras en parfaite position verticale aussi bien  de face que de profil. Gouttière bien distincte du carpe au coude. La longueur du membre mesurée du sol au  coude dépasse légèrement la longueur du coude au garrot  Métacarpe :   Sec. Légèrement oblique vu de profile. Pieds antérieurs : De forme presque ovale, petits avec des doigts arqués et bien joints.  Coussinets plantaires  peu volumineux et pigmentés.  Ongles noirs ou foncés selon la couleur de la robe ou celle des pieds où le  blanc est toléré.  MEMBRES POSTÉRIEURS Vue d’ensemble : Bien angulés. Dans l’ensemble et vus de derrière : parfaitement d’aplomb et parallèle.  Cuisse :   Longue, sèche, non volumineuse, avec des muscles bien distincts.  Jambe :   Très oblique avec une ossature raffinée et une gouttière jambière bien apparente. Les jambes sont  un peu plus longue que les cuisses.  Métatarse : Ils doivent être parallèles vus de derrière.   Pieds postérieurs : Moins ovale que les antérieurs, avec des doigts arqués et bien joints ; coussinets  plantaires non volumineux et ongles bien pigmentés comme aux antérieurs.  ALLURES Elastiques, harmonieuses, trot légèrement relevé, bien couvrant le terrain, ce qui veut dire que les  antérieurs doivent se porter devant avec une bonne prise de terrain en relevant légèrement et en pliant les  métacarpes. Galop rapide à détente sèche.  PEAU Fine et bien appliquée sur toutes les régions du corps exception faite des coudes où elle est légèrement  moins tendue. ROBE   Qualité du poil : Le poil est ras, soyeux et fin sur le corps sans la moindre trace de franges.  Couleur du poil : Unicolore en noir, gris, gris ardoise, isabella (jaune pâle/beige) dans toutes les nuances  possibles.  Le blanc est toléré seulement au poitrail et aux pieds.  TAILLE ET POIDS Taille au garrot :   Mâles et femelles de 32 à 38 cm.  Poids : Mâles et femelles: maximum 5 kg.  DÉFAUTS Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction  de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien.    Chiens allant continuellement de l’amble.    Allures relevées.   Allures près de la terre caractérisées de petits pas.  DÉFAUTS ENTRAINANT L’EXCLUSION   Chien agressif ou peureux.   Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera  disqualifié.   Convergence ou divergence accentuée des axes crânio-faciaux.   Truffe totalement ou à moitié dépigmentée.    Chanfrein concave ou convexe.   Prognathisme supérieur ou inférieur.   Œil vairon ; dépigmentation totale des bords des paupières.    Queue relevée sur le dos ; anourie ou brachyurie tant congénitale qu’artificielle.     Ergots.   Robe pluricolore ; poil blanc en dehors des endroits indiqués par le standard.    Taille inférieure à 32 cm ou supérieure à 38 cm, aussi bien chez les mâles que chez les femelles.  DÉFAUTS ÉLIMINATOIRES (éliminatoires à l’élevage)   Prognathisme supérieur.   Cryptorchidie; monorchidie. N.B.:   Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.     Seuls les chiens sains et capables d’accomplir les fonctions pour lesquelles ils ont été sélectionnés, et  dont la morphologie est typique de la race, peuvent être utilisés pour la reproduction. 
janvier 2016 : les points de non confirmation sont en cours d’approbation à la Centrale Canine
Accueil Actualités Le club La race La Carrière L'élevage Contacts